isMobile(), $detect->isTablet()); ?> Le jeu | Site Officiel de The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel III

Prologue

« Vous tous... Poursuivez votre route… Allez de l’avant, sans jamais vous retourner… » Telles furent les paroles qui scellèrent la détermination dans leur cœur. Printemps de l’année 1206 du calendrier Septian. Un an et demi s’est écoulé depuis la fin de la guerre civile. Crossbell, la plus grande ville du commerce de tout le continent, est annexée par l’Érébonie, suivie quelques mois plus tard par l’état indépendant d’Ambria du nord. L’Empire est désormais bien plus large et bien plus peuplé que son rival direct, la République de Calvard. Dans une volonté de centraliser son pouvoir et son autorité, le gouvernement décide d’unifier les impôts sur tout son territoire, affaiblissant considérablement les régions dirigées par les aristocrates. C’est à ce moment que l’organisation secrète « Ouroboros » prend la décision de sortir du silence dans lequel elle était plongée depuis sa déroute à la fin de la guerre civile, pour remettre à exécution son plan avorté, avec cette fois à ses côtés Calvard et de nombreuses troupes de Jaegers... C’est dans le même temps qu’un jeune homme aux cheveux bruns fait son apparition à Leeves, une ville située à l’ouest de la capitale. Rean Schwarzer – le « Chevalier cendré ». Jeune héros encore étudiant durant la guerre civile et pilote du Paladin cendré Valimar, il a joué un rôle capital durant les campagnes guerrières du nord, sur le front de Crossbell ainsi que dans la cessation des conflits civils. Fraîchement diplômé de l’Académie militaire de Thors, il revient cette fois en tant qu’instructeur dans un tout nouvel établissement scolaire… Le Campus n° II de l’Académie militaire de Thors. Un établissement qui contrairement à l’Académie principale devenue une institution exclusivement militaire avec l’inscription du fils de l’Empereur dans son enceinte, voit l’arrivée dans ses classes d’aristocrates au passé problématique, d’étrangers ainsi que de fauteurs de trouble. C’est Aurélia Le Guin – la « Rakshasa étincelante » – qui est nommée directrice du Campus. L’école est composée de trois classes. Parmi elles, la Classe VIII des Opérations spéciales, une classe au nombre d’élèves restreint, conduite par Rean en personne.

Glossaire

L’Empire d’Érébonie.

Immense nation militaire située sur la partie ouest du continent de Zémuria.

Une guerre civile éclate entre les aristocrates conservateurs et la faction réformiste, mais le conflit se termine sur l’arrestation du leader des nobles et sur le démantèlement de l’alliance militaire aristocrate.

Après cette guerre, le chef des réformistes et premier représentant gouvernemental Giliath Osborne entreprend une expansion accélérée de l’Empire en annexant les états limitrophes et indépendants de Crossbell et d’Ambria du Nord.

La province de Crossbell
(ancien état indépendant de Crossbell)

Importante cité commerçante située à l’ouest de Zémuria, entre l’Érébonie et la République de Calvard.

Annexée de force un an plus tôt par l’Empire et confiée aux mains du gouverneur d’origine aristocrate Rufus Albarea.

La ville est aujourd’hui le centre névralgique du commerce et de la finance sur le continent, mais les tensions avec l’Empire restent encore vives et de nombreuses rumeurs concernant des mouvements de rébellion face au régime noble émergent petit à petit.

Le Campus n° II de l’Académie militaire de Thors

Alors que l’Académie principale de Thors se transforme en une école militaire étroitement rattachée à l’Empire, un nouvel établissement est bâti à l’ouest de la capitale.

Une annexe où sont regroupés des élèves de tout genre et de tous bords : des étrangers, des élèves originaires de Crossbell, des nobles ainsi que des élèves à problème… À la tête de l’établissement, la célèbre scientifique mais aussi ancienne générale des campagnes guerrières du Nord : Aurélia Le Guin – la « Rakshasa étincelante », avec à ses côtés le jeune héros Rean Schwarzer.

L’Académie principale est divisée en six classes, alors que le Campus n° II comprend la Classe VIII (Stratégie militaire), la Classe IX (Intendance) et la Classe VII (Opérations spéciales), une classe ne comprenant que trois élèves.

Classe VII : Section des opérations spéciales

Classe du Campus n° II de l’Académie militaire de Thors dont Rean Scharwer est l’instructeur principal.

Elle a pour objectif d’effecteur des missions de petite envergure sur le terrain, avec Rean à la tête des trois uniques élèves composant ses rangs : Juna Crawford, Kurt Vander et Altina Orion.

Cette classe semble avoir été créée dans une optique différente de celle de l’ancienne Classe VII à laquelle était rattaché Rean autrefois.

Le fortin d’Einhell

Immense installation d’entraînement construite en plein cœur du Campus N° II et sous le contrôle et les ordres du professeur G. Schmidt.

Grâce à ses multiples fonctionnalités basées sur la technologie orbale, ce fortin est utilisé par toutes les élèves du Campus en tant que salle d’entraînement au combat ainsi que pour les tests de nouvelles armes.

La Société – « Ouroboros »

Organisation criminelle secrète sévissant sur tout le territoire de Zémuria dans le seul but de mener à terme leur mystérieux « Plan de la Flamme fantasmatique ».

Elle est régie par un mystérieux individu qu'on appelle le « Grand Leader », à la tête de ses sept « Agonies », avec à ses ordres de redoutables « Exécuteurs ».

Elle fait sa réapparition pour reprendre des mains de Giliath Osborne, le Chancelier au sang d’acier, le plan de la Flamme fantasmatique que ce dernier leur avait volé un an et demi auparavant durant la guerre civile d’Érébonie.

L’Institut Sainte-Astraia

Prestigieuse école féminine située dans le district de Sankt.

Elle compte parmi ses élèves la fille aînée de l’Empereur Eugent III, la princesse Alfin, ainsi que la fille du baron Schwarzer, Élise, également présidente du conseil des élèves.

Les restrictions financières sévères mises en place contre les aristocrates par le gouvernement après la guerre civile obligent nombre d’élèves nobles à abandonner leurs études en cours de parcours.

« Derfflinger »

Train militaire blindé spécialement fourni par la Police Militaire Ferroviaire au Campus N° II de Thors.

Il est composé de six wagons tous recouverts d’une carcasse indestructible : le wagon-moteur orbal du train, le wagon réservé aux réunions et aux invités, le wagon-restaurant, les cabines des élèves et enfin deux wagons servant à transporter plusieurs Panzers.

Il permet aux classes des Opérations spéciales, de la Stratégie militaire et de l’Intendance d’effectuer des exercices de manœuvres sur le terrain un peu partout dans le continent.

Localisation

The Suburban Town of Leeves

Leeves

Ville située à l’ouest de la capitale d’Heimdallr.

Autrefois régie par une famille aristocrate, elle est désormais sous le contrôle de la famille impériale.

Elle n’a relativement subi que peu de dégâts durant la guerre civile, mais nombre de ses habitants ont perdu des proches pendant le conflit et voient d’un mauvais œil la construction du Campus N°II de l’Académie militaire sur leurs terres.

Beaucoup d’entre eux accueillent cependant chaleureusement les nouveaux élèves, alors que d’autres s’installent dans la ville pour y ouvrir de nouvelles boutiques.

Summary of Trails of Cold Steel I & II

Vous ne connaissez pas la série des « Trails of Cold Steel » ? Pas de panique ! Vous trouverez ici un résumé complet des événements majeurs du premier et second opus.

En l’an 1204 du calendrier Septian, un jeune garçon du nom de Rean Schwarzer fait son entrée dans l’Académie militaire de Thors, le plus prestigieux établissement de tout l’Empire d’Érébonie. C’est avec les élèves de la Classe VII dont il est l’instructeur qu’il va surmonter les nombreux incidents frappant le continent et se forger sa place dans un monde en perpétuel mouvement.