isMobile(), $detect->isTablet()); ?> Dernier chapitre | Site Officiel de The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel III
Dernier chapitre - Toujours de l’avant | Les élèves de l’Académie militaire de Thors se retrouvent tous à nouveau, plus unis que jamais. Rean et ses compagnons se félicitent de l’accalmie de la situation ainsi que de la paix qui s’installe petit à petit. Peu après la reprise de l’Académie, l’armée impériale vient faire une offre à Rean et à ses compagnons. Elle leur demande leur aide pour aller délivrer Élise et la famille impériale des mains de l’Alliance.
Ils acceptent, mais uniquement en tant que partie neutre. Le lendemain matin, sous les ordres de Towa, ils partent pour la villa impériale de Karel.
La Classe VII parvient sans encombre au niveau de la villa grâce à l’aide de la Division blindée. Ils sont cette fois aidés des élèves de l’Académie, accompagnés d’anciens élèves aristocrates autrefois opposés à eux. Ils parviennent au dernier étage de la villa grâce à la coopération de tous les élèves de l’Académie. Ils retrouvent les prisonniers de l’Alliance, sains et saufs... Mais alors que tout le monde se félicite du succès de la mission, Altina fait son apparition et barre le chemin de Rean.
À sa vue, Millium se demande si Altina n’est pas en réalité sa jeune sœur. Cette dernière lui répond que cela pourrait bien en effet être le cas... Mais l’objectif premier de Rean est de libérer les prisonniers ; il sort sa lame de son fourreau... Aidé de ses compagnons, il parvient, non sans peine, à venir à bout de l’étrange machine d’Altina.
Puis il libère ensuite l’impératrice, la princesse et le gouverneur Regnitz, qui est le père de Machias. Rean parvient enfin à retrouver sa jeune sœur Élise. Mais renversement de situation : il apprend que le prince Cédric s’est fait kidnapper par le duc de Cayenne.
Alors qu’il questionne Altina, un un mystérieux pilier de lumière fait son apparition au-dessus de la capitale. Ce pilier se métamorphose petit à petit, pour prendre la forme d’un gigantesque château.
Son nom : le « Palais infernal ». D’après Emma, il serait apparu via l’utilisation d’un sort ancestral interdit du clan des Sorcières.  Pendant que Claire assure la protection de la famille impériale, Towa essaie de comprendre ce qu’il se passe... Rean a le sentiment que Crow se trouve à l’intérieur de ce château fantasmagorique.Rean et la Classe VII se précipitent en direction du château pour tirer la situation au clair.
Mais ils y sont accueillis par des hommes de la Société et des Zéphyrs. Le combat fait rage, mais Rean et ses alliés ne parviennent pas à prendre l’avantage.
C’est alors que le prince Olivert fait son apparition et ouvre la voie à la Classe VII. Ils parviennent alors tous au pied du Trône pourpre.
Ils y retrouvent Crow et Clothilde, ainsi que le prince Cédric, captif du duc de Cayenne. Rean avoue alors à Crow la promesse qu’il a faite à Towa de terminer leurs études tous ensemble. Il sait pertinemment que c’est désormais impossible, mais c’est son rêve le plus grand. Alors que Crow reste sans voix devant la détermination de la Classe VII, le duc de Cayenne prend la parole.
Il leur avoue son ambition de réaliser ce que son ancêtre l’empereur Orthros n’avait pas pu concrétiser autrefois : bâtir un empire dirigé par les aristocrates, aux commandes du Palais infernal et du Paladin pourpre. La Classe VII a du mal à croire aux paroles du duc, et Rean perd patience.
Il se fiche des ambitions du duc, mais veut tout faire pour délivrer Cédric de ses mains, régler ses différends avec Crow, et stopper ses plans insensés. Le duc rentre alors dans une colère noire, et Crow et Clothilde se saisissent de leurs armes. Rean et ses alliés en font de même, et c’est le début d’un combat acharné entre les deux factions.
Crow et Clothilde sont visiblement habitués à se battre ensemble, et mettent à mal la détermination de Rean. Mais la Classe VII refuse de baisser les bras et poursuit sans fléchir ses attaques. Grâce à son abnégation et à sa hargne, la Classe VII remporte fièrement la confrontation. Mais il reste un dernier combat à effectuer... Rean et Crow montent chacun dans leur Paladin. Rean et Valimar se lancent dans une confrontation destinée à mettre un terme à une longue et complexe rivalité. Le combat final entre Rean et Crow débute.
Alors que les coups pleuvent, Crow lâche son arme, et son Paladin azur met un genou à terre. La Classe VII a du mal à réaliser ce qui est en train de se passer. Mais les paroles de Sara font prendre conscience à tous que le combat est enfin terminé. « C’était un combat mémorable. »  « Dont la victoire revient à Rean. » Le long conflit qui opposait les deux hommes se termine ainsi sur la victoire de Rean. Alors que Rean descend de son Paladin, tous ses camarades se précipitent autour de lui et le félicitent de sa victoire. Crow et Clothilde admettent leur défaite, et la guerre civile se termine sur l’échec de l’Alliance.
Cependant... une personne n’est pas encore prête à accepter une réalité trop cinglante pour elle. Le duc de Cayenne a l’intention d’utiliser Cédric pour faire ressusciter un démon vieux de 250 ans.
Son nom : « le Roi Démon pourpre ». Il tente de matérialiser ce monstre via le Paladin pourpre et le sang des Arnor en aspirant le mana de l’Empire.
Clothilde se dresse devant la Classe VII et place une barrière pour les protéger de l’absorption de mana. Mais elle se rend vite compte que ses efforts ne tiendront pas devant la puissance du Roi Démon pourpre. C’est alors que Crow intervient. Crow porte un puissant coup, renforcé par la magie de Clothilde, sur le démon. La Classe VII le seconde. Ils poursuivent leur assaut sur le démon sans relâche.
Pendant ce temps, les Paladins de Rean et Crow se relèvent de leur précédent combat. Ils se fixent pour but le « cœur » du démon, matérialisé par Cédric. Crow concentre ses frappes sur le Roi Démon pourpre...  mais ce dernier transperce la poitrine de son Paladin azur lors d’une seconde d’inattention.
Rean est pris de court, mais Crow lui ordonne de poursuivre ses attaques sur le démon.
Rean parvient alors à détacher le « cœur » du corps du démon. Ce dernier se met à rugir, et disparaît petit à petit. Rean vient de sauver la capitale de sa perte.
Cédric est sain et sauf, mais Crow n’est déjà plus là. Rean le cherche du regard... Il l’aperçoit en sortant de son Paladin, affaibli et le genou à terre.
Tous se précipitent à ses côtés, pour se rendre compte qu’il s’est lui aussi fait transpercer la poitrine. Emma et Céline tentent de le soigner avec leur magie, mais en vain... Crow, d’une voix à peine audible, demande pardon à ses amis pour ne pas pouvoir finir ses études avec eux. Il adresse ses dernières paroles à chacun de ses anciens camarades de classe.
Il leur demande de ne jamais baisser les bras et de vivre en allant toujours de l’avant... puis il rend son dernier souffle, entouré de tous ses amis et alliés. Rean ne trouve pas les mots pour exprimer sa souffrance.
Mais c’est ce moment que choisit le duc de Cayenne pour surgir à nouveau. Alors que Clothilde tente de le faire taire... Une lame blanche fond sur elle. Une voix à laquelle personne ne s’attend résonne alors dans la pièce.
L’homme apparu subitement n’est autre que le général des armées de l’Alliance aristocratique, Rufus Albarea. Il déclare l’arrestation du duc de Cayenne et de Clothilde pour leur trahison envers la famille impériale. Quelle est donc la raison de sa présence alors que la défaite de l’Alliance est désormais scellée ? Pourquoi condamne-t-il ainsi deux de ses alliés ? Tout s’explique avec l’apparition du capitaine Lechter.
Rufus explique calmement à Jusis la situation, alors que ce dernier reste sans voix devant les événements. Rufus Albarea est en réalité un des premiers subordonnés d’Osborne ainsi qu’un « Enfant au sang d’acier ». Le duc de Cayenne lui demande pourquoi il a attendu ce moment pour dévoiler un tel secret. Rufus n’a pas le temps de répondre à sa question...
« Parce c’est le moment. » Une silhouette que personne ne ne pouvait imaginer fait alors son apparition derrière Rufus.
Le Chancelier de fer, pourtant censé avoir été tué par Crow... Giliath Osborne. Rean et ses compagnons restent bouche bée devant Osborne. Millium n’était visiblement pas au courant non plus... Seul Rufus, son premier subordonné, savait que le chancelier était encore en vie. Sa mission : réduire au maximum les forces militaires des aristocrates.
Clothilde s’adresse alors à Altina, apparue en même temps qu’Osborne... Comment Osborne pouvait-il contrôler « les Treize Usines », propriété de la Société et lieu de création d’Altina ? Osborne lui répond alors, le sourire aux lèvres... « Mon unique but était de prendre le contrôle du plan de la Flamme fantasmatique de la Société. »  Puis Osborne confie à Rufus la responsabilité de conquérir Crossbell et s’apprête à partir lui aussi...
Mais Rean, qui n’a que faire de ce que raconte Osborne, ne semble pas assimiler que ce dernier soit encore en vie. Il court vers lui et l’attrape par le col. « Pourquoi... Pourquoi vous êtes encore vivant ?! »  « Crow est pourtant censé vous avoir tué ?! » « Il n’aura donc pas vengé son grand-père... ni rien pu vous faire subir ! » « Tout ce qu’il aura fait... » « Tout ce à quoi il a consacré sa vie n’aura donc servi à rien ?! »
Rufus tente de calmer la colère de Rean en lui disant que le chancelier a ses raisons pour avoir agi ainsi. C’est alors que de nombreux souvenirs reviennent à la mémoire de Rean... Douze ans auparavant... avant que le baron Schwarzer le recueille et l’élève comme son propre fils.
« Rean... Sois fort. »
« Ô ma déesse, je vous confie cet enfant. »
Osborne sourit alors froidement et s’adresse à Rean en le regardant droit dans les yeux.  « Mon fils... je te retrouve enfin. »  « Ou plutôt, devrais-je dire le sauveur de la capitale, le Chevalier cendré. »  « Je compte sur toi pour devenir le héros de l’histoire que j’ai l’intention d’écrire. »
Next
Previous
Next